Saw – James Wan

Alors que sort au cinéma le n°5, non pas de Chanel, mais de la franchise Saw, et en attendant l’opus sixième où, paraît-il, quelques andouilles se feront charcuter, je reviens sur l’épisode fondateur de cette saga, j’ai nommé : Saw ! (Comment ça, l’effet est loupé ?)

Les critiques ne sont pas très élogieuses sur la plupart des épisodes de cette série horrifique cinématographique, mais il m’incombait de vérifier par moi-même si les films Saw étaient vraiment idiots. En commençant par le premier (choix arbitraire, j’en conviens). Celui-ci a été réalisé par James Wan, sur un scénario de son compère Leigh Whannell, qui tient également l’un des rôles principaux.

Le pitch ? Deux types se réveillent dans une vieille salle de bain toute pourrie, enchaînés chacun dans un coin. Ils sont informés que l’un d’eux devra tuer l’autre dans les six heures qui viennent, sinon les deux mourront. Parallèlement, on suit l’enquête d’un flic pour attraper le Jigsaw Killer, le tueur responsable d’autres crimes du même genre. Ces « meurtres » ont ceci de particulier que les victimes sont toujours mises face à un dilemme où elles devront soit sacrifier une partie d’elle-même, soit mourir.

Eh bien, force est de reconnaître que ce film est une petite perle finement troussée. Il n’a pas coûté cher et a été bouclé en 18 jours, mais ça ne se voit pas vraiment à l’écran. La réal est bien foutue et le jeu d’acteurs très bon. Mais surtout le scénar est intelligent. On trouvera certainement quelques points à critiquer, mais en général les incohérences qu’on croit soulever sont en fait volontaires et se retrouvent expliquées de manière futée plus loin dans le métrage. Les twists sont plutôt renversants et le tout est vraiment très agréable.

Apparemment, ces twists deviendront d’ailleurs dans les suites une espèce de marque de fabrique, de même que les pièges sophistiqués élaborés par le tueur (ce premier opus n’en a qu’un ou deux, si je me souviens bien – dont le système facial bien flippant).

Donc ce premier Saw est un très très bon film. Il évoque par moments Seven dans son esthétique et sa partie enquête, ainsi que Cube pour le postulat de départ (des personnes prisonnières d’un labyrinthe/puzzle, qui ne se connaissent pas et ne savent pas comment elles ont atterri là ni pourquoi).

Les suites, paraît-il, partiront en eau de boudin avant même le fameux Saw VI. Quant au Saw VII, on annonce un truc puant et zozotant, écrit avec les pieds. Eh oui ! Je ne pouvais pas m’empêcher d’apporter ma petite contribution à l’avalanche de jeux de mots moisis sur ces deux épisodes à venir. Désolé.

Publicités

6 Réponses to “Saw – James Wan”

  1. Bon, on va se mettre d’accord : Saw est en effet un bon petit film dégueu bien chignolé. Mais tu as trouvé ça « vraiment très agréable » ? Vraiment ?

    Yap, mon petit Yap (vous permettez que je vous appelle mon petit ?), y a quand même un truc qui cloche dans ta psychologie. T’as pensé à écrire des trucs ?

  2. Disons que ça se suit avec plaisir pour peu qu’on aime les dégueulasseries. Quand on est rôdé à ce type de films, ça passe plutôt bien, à part certes quelques moments qui font mal, mais ça fait partie du « plaisir », si je puis dire. Enfin, je compare à d’autres qui sont vraiment éprouvants ; là, il me semble que ça va même si ça sait aller loin (mais je suis parfois un peu blasé de la chose, comme je le dis souvent) et comme le tout fonctionne bien… Et, il n’est pas inutile de préciser que je l’ai vu y a un ou deux mois, en vrai de vrai, et donc c’est ce qui m’en reste aujourd’hui, comme ressenti.
    Bref, je ne sais pas si je suis clair.
    Je vais songer à écrire des trucs. Et à les faire publier, accessoirement.

  3. J’ai dû claquer une durite en phase de rodage alors.
    Ma limite, c’est Old Boy.

  4. Pas vu, celui-là. J’aimerais bien.

  5. Jenny X3 Says:

    J’ai apprécié ce film mais je ne trouve pas qu’il soit « dégeulasse » ou effrayant moi au contraire, il m’a bien fait rigolé. Certaines répliques des dialogues entre Adam et le docteur Gordon étaient très comiques.
    Sinon je ne trouve aucune scène vraiment gore, le docteur se coupe le pied mais on ne voit rien a part du sang, celui qui est mort dans les fils barbelés ou encore celui qui a brulé ne m’a pas paru comme effrayant. J’ai bien ri également à la fin quand adam tue zeep. Par contre il y a de l’injustice a ce film, Jigsaw a beau dire qu’il n’est pas un criminel, il n’a pas libéré adam alors qu’il a réussi son « jeu » qui consistait a rester en vie mais jigsaw la laissé pourrir là jusqu’a ce que Amanda l’étouffe (scène qu’on voit dans le 3). Mais bon, c’est le scénario ^^…..

  6. Bonjour chère inconnue (?), et bienvenue.
    Eh bien, je n’ai pas vu le 3, et je me souviens mal du 2.
    D’ailleurs, que devient le docteur du 1 ? Il me semble qu’il s’enfuit, et après ? (On en entend pas parler dans le 2.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :